Méthodologie de commentaire historique

Le commentaire est un exercice qui tente de mesurer la capacité de l’apprenant à réutiliser ses connaissances théoriques afin de mieux analyser, expliquer, expliciter, critiquer, un document historique. 
Le commentaire est composé de trois parties: l’introduction, le commentaire proprement dit et la conclusion. 
Mais avant l’introduction il y a des préalables: il faut numéroter le texte, lire le texte, souligner les passages clés du texte à commenter.
L’introduction: Il s’agit ici de:
 
  1. Présenter le document: Dire la nature du texte, le titre, présenter l’auteur, dire la source, la date de publication. -    Préciser le cas échéant qu’il s’agit d’un texte incomplet(y a-t-il des coupes ?), apporter s’il y a lieu des précisions sur la langue du texte (ex : le vieux français des écrivains du 16è et 17èS ; le texte est-il le fruit d’une traduction ?), sur le style du texte(est-il difficile à comprendre ?), sur le ton du texte (fermeté ou conciliation, persuasion). 
  2. Contexte historique: Il s’agit de préciser en quelques lignes, les faits marquants de la période à laquelle se rapportent les faits relatés dans le texte, l’atmosphère générale, les circonstances particulières dans lesquelles le texte a pris naissance.
  3. Analyse ou résumé: il s’agit ici de relever dans le texte les idées essentielles. En général le nombre de paragraphes correspond au nombre d’idées générales. 
  4. Le plan: il s’agit de montrer la démarche à suivre pour commenter le texte. Cela doit correspondre aux idées générales déjà évoquées.
Commentaire proprement dit:
 
Le commentaire est un exercice littérairequi cherche à expliquer une idée générale ou plusieurs idées contenues dans un texte. Ce n’est pas une explication mot après mot, mais une explication d’une idée traduite par des phrases bien claires, par des mots-clés bien choisis, ayant un sens bien déterminé. Voilà pourquoi dès le départ, il est important de souligner les passages importants, les mots-clés, les termes spécifiques, les allusions, les faits et événements marquants, les noms de lieu et les personnages. Il faut aussi être sensible au ton et au style de l’auteur ; ils peuvent aider à mieux comprendre, donc à bien expliquer.
Il faut rigoureusement suivre le plan qu’on s’est librement choisi. Il faut donc mettre clairement le titre de chaque partie avant de la commenter.
Le commentaire part toujours du texte et revient toujours au texte. Cela veut dire qu’il faut amorcer son commentaire :
-        en citant d’abord le texte (utiliser les numéros des lignes ou les paragraphes) ;
-        en expliquant ces passages cités par le recours à des faits historiques précis
-        en complétant ces passages s’il y a lieu
-        en discutant ces passages. Le cas échéant, ne pas discuter une idée…discutable laisse supposer qu’on la partage.
 
 Conclusion
-    Dégager l’originalité, l’intérêt et la portée historique du texte. Les arguments de l’auteur ont-ils été vérifiés par la suite ?
-        Faire une critique d’ensemble du texte et de l’auteur.