Sujets BAC 2013

A HISTOIRE (un sujet au choix du candidat)

1- DISSERTATION

« 1960 a été l’année des indépendances : dix sept anciennes colonies d’Afrique noire sont devenues des Etats souverains (…) c’est la Grande Bretagne qui donne en 1957 le coup d’envoi de l’indépendance de l’Afrique Noire (…) La France, deuxième puissance coloniale du globe, a suivi le mouvement ».

A partir de cette citation de Claude Wauthier, montrer à partir d’exemples précis, les politiques de décolonisation des puissances européennes en Afrique Noire.

2- COMMENTAIRE  HISTORIQUE

La situation dans le monde fin 1963

On s’accordera à reconnaître que ces dernières années la principale source de conflits est d’ordre idéologique. Dans le domaine économique on peut dire que c’est l’opposition entre le capitalisme et le communisme ;  on  a  dit  aussi  ce  qui  d’ailleurs  prête  à  discussion  que  c’était  l’opposition  entre  la démocratie et le totalitarisme. C’est ce conflit idéologique, que l’on a appelé la guerre froide, qui a empoisonné les relations internationales dans l’après guerre (…).

Maintenant nous devons nous occuper d’une autre source de conflit qui découle elle aussi directement de  la  deuxième  guerre  mondiale.  L’un  des  buts  essentiels  de  la  charte  était  de  favoriser  le développement des territoires non autonomes et leur indépendance, de sorte qu’aujourd’hui il ne reste plus  dans  cette  partie  de  monde  que  quelques  rares  vestiges  du  colonialisme.  En  Afrique,  c’est seulement aux cours des cinq dernières années que des progrès remarquables ont été faits dans le même sens (…).

Le Monde d’après guerre a vu une autre révolte encore, celle des pays qui ne sont pas nantis (…). L’écart entre les pays riches et les pays pauvres a creusé une sorte de fossé entre le Nord et le Sud. L’accroissement rapide de la population et l’absence de progrès économique et technique dans les pays en voie développement ont provoqué une situation, telle que cet écart inévitable entre pays riches et pauvres n’a cessé de s’élargir, et c’est là, à mon avis une situation pleine de périls.

Discours prononcé par U THANT secrétaire général de l’ONU au dîner de l’association américaine pour les Nations Unies, le 11 Novembre 1963. Documentation française N° 1497, du 20 février 1964.

B GEOGRAPHIE  (Un sujet au choix du candidat) SUJET I : DISSERTATION

« Une des plus grandes nouvelles qui nous vient d’Amérique-Latine est en effet le déploiement

du Brésil comme puissance économique et politique du XXIème siècle, aux côtés du Grand frère chinois »

JAVIER SANTISO, in Ramses 2011, page 274

Analyser à travers le propos ci-dessus et dans une démarche comparative, la réalité et les limites

de l’émergence du Brésil et de la Chine dans le système-Monde.

SUJET II  : COMMENTAIRE DE DOCUMENTS THEME : L’économie du Sénégal

DOCUMENT 1 : INDICATEURS ECONOMIQUES : PIB en milliards de dollars, céréales en millions de Tonnes, énergie en millions de Tep, exportations et importations en Milliards de CFA.…/…2

 

H I S T O I R E et GEOGRAPHIE                              2/2                                         13 G 19-20 A 01

ANNEES

2006

2009

2012

PNB Global

9,02

12,80

14,15

IDH

0,46

0,51

0,45

Production Céréalière

1,255

1,641

1,546

Consommation

Céréalière

2,138

2,318

2,525

Production Energétique

1,275

1,256

1,324

Consommation

Energétique

3,125

2,939

3,098

Exportations

657

865

1139

Importations

2124

2137

2544

Source :  Agence  Nationale  de  la  Statistique  et  de  la  Démographie  (ANSD)  Edition  2011,  p  338 ;

compilation Atlaséco 2009, 2011, 2013.

DOCUMENT 2 : Part des secteurs d’activité dans le PIB et dans la population active en 2012 (en %)

Secteurs Part dans le PIB Part dans la population active
Agriculture

17,8 %

48,7 %

Industrie

23,7 %

14,8 %

Services

58,4 %

36,5 %

Source : Atlaséco, 2013.

DOCUMENT 3 :

Malgré  une  année  préélectorale  agitée  (2011),  l’économie  sénégalaise  n’a  pas  hypothéqué  sa croissance, portée par le secteur   industriel et les services et par le transfert de fonds de migrants. Toutefois, cette performance reste bridée par la hausse des prix de l’énergie et les difficultés de sa production   d’électricité.   Délestages   minant   l’activité   industrielle,   réseaux   obsolètes,   couverture partielle.

A l’inverse, la bonne tenue des infrastructures de télécommunication favorise les investissements dans les téléservices et l’Internet et renforce le dynamisme du secteur tertiaire. Quant au tourisme, avec plus de 850 000 visiteurs reçus en 2010, il reste la deuxième source de devises du pays. Le secteur primaire, lui,  continue  d’employer  près de la moitié des actifs.  L’agriculture est  dominée par la  culture  des arachides mais reste tributaire des inondations et des nuées d’acridiens. Leader des exportations, la pêche bénéficie de la mise à niveau de ses ports et d’une industrie agroalimentaire bien implantée. L’extraction et la transformation de phosphates, le BTP et l’industrie du ciment se développent aussi, grâce notamment aux grands travaux et aux grands investissements immobiliers de la diaspora. Les envois de fonds représentant le dixième du PIB.

Le taux de chômage touche 4 jeunes sur 10. De quoi expliquer le fait que la moitié de la population vit encore sous le seuil de la pauvreté.

Source : Atlaséco 2013, p 176-177.

QUESTIONS

1.   Calculer,  à  partir  du  document  1,  les  taux  de  couverture  céréalière,  énergétique  et commerciale du Sénégal en 2006, 2009 et 2012.                                           (06 points)

2.   A partir du document 2, construire le  diagramme triangulaire de la part des différents secteurs d’activités dans le PIB et dans la population active. Interpréter le graphique. (06 points)

3.   A partir des différents documents et des réponses aux questions 1 et 2, analyser les forces et les faiblesses de l’économie du Sénégal.                                                    (06 points)

Introduction et conclusion                                                                            (02 points)

Sujets BAC 2011

-                                   A HISTOIRE (un sujet au choix du candidat)

SUJET 1- DISSERTATION

On distingue deux types de décolonisation en Asie : une décolonisation violente avec une guerre d’indépendance et une décolonisation négociée plus ou moins pacifique.

A partir de ces deux exemples, montrez que la décolonisation en Asie a été ratée.

- SUJET 2 COMMENTAIRE HISTORIQUE

« Juin 1973. Léonid Brejnev est à Washington pour une visite officielle d’une dizaine de jours au cours de laquelle sont paraphés divers accords de coopération entre les deux puissances qui se partagent le leadership mondial.

Quatorze semaines plus tard, alors que Jérusalem célèbre le jour du grand pardon, l’Egypte et la Syrie déclenchent une offensive générale qui surprend les premières lignes de la défense israélienne. La guerre du Kippour a commencé. Le monde bascule et inaugure une nouvelle phase de son histoire. Les 16 et 17 octobre, en effet, les ministres des pays membres de l’O.P.E.P, réunis à Koweït, ont décidé d’augmenter unilatéralement de 70% le prix de référence du brut, première étape d’une escalade qui en deux mois, aboutira au quadruplement des cours de l’or noir. […]

Avec les évènements de l’automne 1973 s’achève symboliquement l’équilibre de la terreur comme fondement principal de la détente, la prospérité des sociétés industrielles basée sur le bon marché de l’énergie  et  le  mythe de  la  croissance infinie ,  l’intangibilité d’un  ordre  économique  international éminemment favorable aux nantis, etc. Depuis, le monde est entré dans une zone de turbulence dont il est malaisé de distinguer l’issue. »

P. Milza. Le nouveau désordre mondial, Flammarion, 1983. In histoire/géographie,

2ième professionnelle, édition Belin, 1993, page 45

BGEOGRAPHIE (un sujet au choix du candidat)

SUJET I : DISSERTATION

« L’Asie Pacifique devient un espace avec une économie forte dans laquelle chacun se spécialise sur ses atouts. Tous y gagnent, même si le Japon peut se soucier de voir grossir la Chine qui a aujourd’hui les moyens d’être tout à la fois, une puissance économique et une puissance régionale ».

Michel HAGNERELLE, L’espace Mondial, Edition Magnard Lycées, Paris 2010.

Analyser à travers le propos ci-dessus les nouveaux rapports de force au sein de l’Asie

Pacifique, en illustrant l’argumentation par des exemples précis.

HISTOIRE – GEOGRAPHIE                               2/2                                                                11G 19-20 A 01

 

SUJET II : COMMENTAIRE DE DOCUMENTS

THEME : Forces et faiblesses de l’économie française

DOCUMENT 1 : Indicateurs socio-économiques de la France en 2009

Indicateurs population(millions d’hts) PIB   global(milliards de dollars) IDH Taux    dechômage

(%)

Populationactive

(millions)

Part de la population active parsecteur d’activité (%)
Effectifs 62,7 2555 0,932 9,7 28,1 Prim    Sec    Tert
2 20,4      77,6
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Source : INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), France 2010.

DOCUMENT 2 : Exportations et Importations de la France dans le monde en 2009 (en milliards d’Euros)

PARTENAIRES EXPORTATIONS IMPORTATIONS
Union Européenne

214

240

Afrique

23,3

20

Amérique

29,9

34,7

Proche et Moyen Orient

13,7

6,6

Asie

33,2

57,7

Reste du monde

26,8

40,8

Total monde

340,9

399,8

Source : Direction Générale des Douanes et droits Indirects, France 2010.

DOCUMENT 3 : La France et ses paradoxes

La France est l’une des plus anciennes nations du monde. Elle bénéficie d’un prestige politique (« La Patrie des droits de l’homme », le pays de la Révolution et de Napoléon, le cofondateur de l’UE), culturel (le pays de Descartes, Molière, Voltaire, Victor Hugo…), touristique (première destination touristique du monde avec plus de 70 millions de visiteurs par an) et gastronomique (le pays du vin, du fromage et des chefs). L’économie Française est de plus en plus ouverte, occupant une place importante dans les échanges commerciaux internationaux… Toutefois, les entreprises françaises sont confrontées à une concurrence internationale très vive. La France connaît un chômage élevé pour un pays développé. Le vieillissement de la population, la montée de l’insécurité et de la violence dans les banlieues, le développement de la pauvreté dans des régions économiquement très fragiles rendent la situation du pays très ambiguë.

Cahuc, Pierre, Kramarz, Francis ; Les Réformes ratées du Président Sarkozy, Flammarion 2009

QU E S T I O N S

1) A partir du Document 1 calculer, en valeur absolue, le nombre total de chômeurs en France, en 2009 et le nombre d’actifs dans chaque secteur d’activité.                                                                           (05 points)

2) A partir du Document 2, construire le diagramme en barres horizontales des exportations et des importations françaises en 2009.                                                                                                                     (02 points)

3). Interpréter le diagramme.                                                                            (03 points)

4) De ce qui précède et en s’appuyant sur le texte ci-dessus (document 3), analyser les forces et les faiblesses de l’économie française et les défis auxquels elle est confrontée dans le monde et au sein de l’Union Européenne.                                                                                                                                                                                         (07 points)

Introduction et conclusion                                                                                                                                                                      (03 points)

Sujet BAC 2009

H I S T O I R E – GEOGRAPHIE

A- HISTOIRE          (un sujet au choix du candidat)

SUJET 1 : DISSERTATION

A partir d’exemples précis, expliquez les grands aspects de la civilisation négro africaine et les mutations liées aux influences extérieures.

SUJET 2 : COMMENTAIRE DE TEXTE HISTORIQUE

(…) Nous sommes peut-être la grande puissance la moins ambitieuse de l’histoire. Et certainement aucune grande puissance n’est passée aussi brutalement de la tentation d’un isolationnisme hautain à la tentation opposée d’une hégémonie quasiment absolue.

Mais nous n’avons pas perdu notre idéalisme. Nous avons participé à la construction de l’ONU et nous avons toujours depuis lors mis toutes nos forces en jeu pour la faire fonctionner. Nous sommes en fait les champions de la décolonisation. (…) Nous avons défendu Berlin et nous avons mis sans compter les ressources américaines au service du plan Marshall. Ce furent des exploits étourdissants.

(…) Le succès passé n’est pas un bon guide s’il nous abuse sur nos possibilités et nos problèmes actuels. Aujourd’hui nous nous trouvons en face de conditions entièrement nouvelles. Le monopole de la puissance appartient au passé. L’Europe Occidentale a recouvré sa force économique et son potentiel militaire. La Russie dispose d’une vaste machine de guerre dotée d’un arsenal nucléaire complet. La Chine ajoute l’embryon d’une puissance nucléaire à ses armées massives. Et l’un et l’autre de ces pays exploitent les nouvelles techniques de l’agression indirecte, les prétendues guerres de libération nationale… pour renverser n’importe quel gouvernement, qu’elle que soit sa politique.

Adlaï STEVENSON

Article paru dans la revue Réalités en décembre 1965.

B- GÉOGRAPHIE  (Un sujet au choix du candidat)

SUJET I : DISSERTATION

« Au-delà des difficultés rencontrées simultanément par les secteurs agricoles et industriels, et le renchérissement du coût de l’énergie, l’économie sénégalaise souffre surtout de ses faiblesses structurelles…».

Source : OCDE Perspectives Economiques, éditions 2006 et 2007.

Discuter la réflexion ci-dessus par une analyse critique des problèmes de l’économie sénégalaise en illustrant le propos par des exemples précis, puis dégager des solutions et des perspectives de développement socio économique pour ce pays.

SUJET II : COMMENTAIRE DE  DOCUMENTS THEME : L’économie des Etats-Unis d’Amérique

DOCUMENT  I : L’Etat de l’industrie automobile

Pays Production de véhicules en 2007 (en milliers) Evolution par rapport à 1997 (en %)
Japon

11596,3

+5,7

Chine

8882,4

+462,3

Etats Unis

10.780,7

-11,1

Allemagne

6213,4

+23,7

France

3015,8

+16,9

Russie

1254,4

+80,5

Monde

73.152,6

+37,7

Source : Monde diplomatique, février 2009, p18.

H I S T O I R E – G E O G R A P H I E

Epreuve du 1er Groupe

 

DOCUMENT  II         Un monde enchâssé dans le système dollar

Lourdement endettés, les Etats–Unis  ne craignent pourtant pas la banqueroute. En effet avec le statut privilégié de leur monnaie, ils ont pu tisser une toile dont il est difficile de s’échapper. Le dollar constitue la grande majorité des réserves des banques centrales (chinoise, japonaise et russe surtout), qui n’ont donc absolument pas intérêt à un effondrement du billet vert. Quant aux achats de bons du trésor, ils sont assurés par les grosses fortunes qui aiment les placements sûrs (îles caïmans, îles Vierges) et par les pays (tels le Japon et la Chine) qui prêtent à l’Amérique pour pouvoir vendre.

Les aides massives aux banquiers vont relancer les emprunts publics aux Etats-Unis qui seront souscrits par ceux–là mêmes qui sont à l’origine de la crise actuelle.

Manière  de voir, Monde  diplomatique N°102, décembre 2008-Janvier  2009, p 78.

DOCUMENT  III

Si les 1% des Américains les plus riches se partagent un cinquième des revenus du pays – un record historique – , le salaire médian a quasiment stagné entre 2000 et 2007 (+0,1% par an) …

C’est moins la consommation qui a grimpé trop haut que les salaires qui sont descendus trop bas, contraignant à emprunter pour se loger, éduquer les enfants ou se soigner ( les tarifs des assurances santé par exemple ont flambé). De plus, les grosses fortunes et les grands groupes ont choisi d’investir ailleurs au détriment du potentiel industriel, obligeant à importer plus et à exporter moins, d’où les déficits. En fait, l’Amérique du haut s’enrichit et pousse celle du bas vers les institutions de crédit afin d’éviter de payer des salaires décents.

Extrait de l’article  de Martine Bulard in Manière de voir,

Le Monde diplomatique N°=  102, décembre 2008-Janvier 2009, p 73.

Q U E S T I O N S

1/ Calculer à partir du document 1, la part en valeur relative de la production de véhicules de chaque pays  dans  la  production  mondiale,  représenter  les  résultats  par  un  diagramme  circulaire  puis interpréter le diagramme.                                                                                              (06 points)

2/ A partir du document 2 et à l’aide d’exemples précis, analyser le rôle du dollar dans l’économie américaine et sa suprématie dans le monde.                                                               (06 points)

3/ A travers les différents documents, évaluer les problèmes de l’économie américaine, puis dégager des perspectives à la lumière des mesures préconisées récemment par les dirigeants de ce pays. (06 points)

N B    Introduction et conclusion.                                                                                                                                                         (02 points)

Sujet de géographie classe de première.

Document: 1 Quelques indicateurs du niveau de développement

États I.D.H Espérance de vie H/F (ans) Mortalité infantile (/o) PNB/PPA ($)
Égypte 0,648 66               70 44 3 560
Soudan 0, 563 56               58 70 1 750
Niger 0, 292 45               46 128    880
Arabie Saoudite 0, 769 71               73 5 13 290
Inde 0, 817 68               64 16 14 600
Singapour 0, 884 77               81 3 22 850
Chine Pop. 0, 721 69               73 32 3 950
Corée du Sud 0, 879 72               80 8 15 060
Brésil 0, 777 65               73 33 7 070
Mexique 0, 800 73               78 25 8 240

Source: L’espace mondial, collection Knafou / Belin Avril 2004

Document: 2 Des contrastes accrus entre pays riches et pays pauvres.

« A l’échelle de la planète tout entière d’abord, on note un élargissement du fossé entre les pays riches et les pays pauvres. Entre 1960 et 1989, les 20% de la population qui vivent dans les pays développés ont vu leur part dans le PNB mondial passer de 70.2 % à 82.7%. Les 20%les plus pauvres ont vu au contraire leur part diminuer, passant de 2.3% à 1.4%. En 1960, les revenus des 20% les plus riches de la planète disposaient de revenus trente fois supérieurs à ceux des 20% les plus pauvres. En 1990, les revenus des 20% les plus riches étaient 60 fois plus élevés.

(…) A l’échelle régionale, c’est-à-dire entre les trois continents du Sud, les disparités s’accroissent : à une Asie globalement en forte croissance, dans l’orbite du Japon pour l’Asie du Sud-est, et des deux géants indien et chinois, semble s’opposer une Afrique en crise que les données statistiques font apparaître de plus en plus Pauvre (…) Entre « la dynamique Asie » et « la rurale Afrique » se situe l’Amérique latine, plus difficilement classable. »

Source: G. DOREL, Les Tiers- Mondes ; 1990.

Document: 3 Les inégalités dans le Nord.

ETATS-UNIS

AUSTRALIE

RUSSIE

PIB (en milliards $)

8870

466

1092

PIB par hab. ($)

31870

24570

7473

Espérance de vie

77 ans

79ans

66ans

Taux d’alphabétisation

99 %

99 %

99 %

Source : Images Économiques du monde, 2004.

Questions

  1. Présentez les documents dans l’introduction ? (3 pts)
  2. A partir de ces documents, dégagez les types d’indicateurs de mesure du développement? Montrez les avantages et les limites de chaque type d’indicateur?   (6 pts)
  3. À l’aide des documents 1 et 3 analysez la diversité du « Sud » et du « Nord » (6 pts)
  4. Quelles sont les causes du manque de dynamisme économique de l’Afrique? Proposez des solutions de sortie de crises. (5 pts)

Sujets histoire classe de première

Document:  La lutte des classes, moteur de l’Histoire

L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de luttes des classes (…). Oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une lutte ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une lutte qui finissait toujours, soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la disparition des deux classes en lutte (…).

La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n’a pas aboli les antagonismes de classes. Elle n’a fait que substituer de nouvelles classes, de nouvelles conditions d’oppression à celles d’autrefois(…). La société se scinde en deux vastes camps ennemis, en deux grandes classes qui s’affrontent directement: la bourgeoisie et le prolétariat. Les communistes se refusent à masquer leurs opinions et leurs intentions. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l’ordre social passé. Que les classes dirigeantes tremblent devant une révolution communiste! Les prolétaires n’ont rien à y perdre que leurs chaines. Ils ont un monde à gagner.

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous!

Karl MARX et Friedrich ENGELS, Manifeste du parti communiste, 1848.

QUESTIONS

  1. Faites l’introduction de commentaire de ce document. (5points)
  2. Quelles sont les propositions faites par Marx  et Engels pour changer la société? (5 points)
  3. Montrer les différences qui existent entre le modèle socialiste et celui capitaliste. (5 points)
  4. Quelles sont les principales mutations des moyens de transport et de l’agriculture avec la Révolution Industrielle? (5 points)

Sujet: Chine et décolonisation.

HISTOIRE (Un sujet au choix du candidat)

SUJET I. DISSERTATION

Jean Luc Domenach dans un article intitulé «la longue marche du communisme chinois» disait: Après l’établissement du régime communiste en 1949, la voie chinoise a affirmé son originalité: nationalisme, émancipation vis-à-vis de l’encombrant modèle soviétique, compromis avec le capitalisme. Au point aujourd’hui la question se pose: la chine est-elle encore communiste?

SUJET II.   COMMENTAIRE

On ne saurait comprendre les décolonisations sans prendre en charge les bouleversements engendrés par les colonisations. Un des résultats majeurs de celles-ci fut, d’avoir déterminé l’apparition de nouvelles catégories sociales qui, le temps venu se retournèrent contre les colonisateurs…

   Le poids de la seconde guerre mondiale, fut tout autre. A cet égard, nul doute que l’onde de choc de l’offensive du japon, en se propageant à travers tout le Pacifique, joue un rôle déterminant … Les puissances coloniales européennes pouvaient ignorer les contestations grandissantes dans leurs possessions coloniales, d’autant que ces dernières s’inspirent des principes de liberté et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes invoqués par les Alliés, et rencontrèrent la sympathie et le soutien effectif du président Roosevelt  des Etats-Unis. A la fin de la guerre, il n’était plus possible aux puissances coloniales européennes de ne pas tenir compte de l’opinion internationale.

    Plusieurs paramètres contribuèrent à rendre complexe l’évolution de la question coloniale à l’époque de la guerre froide : l’anticolonialisme « onusien » soutenu par l’Union Soviétique, la conduite américaine, les réponses des puissances coloniales et l’extension de la guerre froide en Asie.

Marc Michel, Décolonisation et émergence du Tiers monde. Pages 26,70, 86 et 136.  Edition Hachette 19

Sujets sur la guerre froide et la mondialisation.

GEOGRAPHIE (Un sujet au choix du candidat) 

SUJET I. DISSERTATION

Après avoir expliqué l’interconnexion et l’interdépendance des espaces, montrer la hiérarchie des territoires dans le système monde.

SUJET II. COMMENTAIRE

Document 1. Amérique du Nord: indicateurs démographiques et sociaux.

Pop. en millions en 2010 Pop. en millions en 2050 Taux de croissance démographique2005-2010 % de population urbaine en 2010 Taux total de fécondité en 2010
Canada 33,9 44,4 1,0 81 1,59
Etats-Unis 317,6 403,9 1,0 82 2,07
Mexique 110,6 129,0 1,0 78 2,12

Source: Etat de la population mondiale, 2010, UNFPA.

Document 2: La Floride, un Etat neuf

Espagnole jusqu’en 1819, tardivement peuplée (55 000 personnes seulement en 1840), la Floride connait depuis 70 ans un dynamisme exceptionnel. Elle est aujourd’hui le 4e Etat du pays…. La construction de chemins de fer le long des deux cotes, par les promoteurs immobiliers désireux de favoriser une région sans hiver, a favorisé la création de grandes villes. Aujourd’hui, l’avion permet aux touristes et retraités d’arriver rapidement sur les plages… et dans les parcs d’attraction à Orlando…Les emplois dans les industries de loisirs et les retraites sont les moteurs d’une croissance démographique nourrie à 82% par les mouvements migratoires entre 1990 et 2000.

Source: Yves Boquet, les Etats-Unis, Belin, 2003.

Questions

  1. En vous fondant sur le document 1, tracez les diagrammes semi-circulaires de la population des trois pays pour 2010 et 2050. Interprétez. (6 points)
  2. A la lumière du document 1 et sur la base de vos connaissances, analyser la situation démographique de l’Espace nord-américain. (5 points)
  3. 3.     Analyser, à partir des documents 1 et 2, les facteurs et le poids de l’urbanisation dans l’ENA. (5 points)

NB. Conclusion et Introduction (4 points)

HISTOIRE (Un sujet au choix du candidat) 

Sujet 1: Dissertation

La question Allemande dans les relations internationales de 1945 aux années 90. 

Sujet 2 : Commentaire de texte

 DOCUMENT: Débat sur la guerre froide.

 «La guerre est née de l’affaiblissement dramatique de l’Europe. Elle est la fille de la guerre mondiale. C’est qu’en 1945, à l’exception des états-unis et l’union Soviétique qui ont souffert inégalement du conflit. Il n’ya que de vaincus. L’Allemagne et l’Italie d’un coté et la grande Bretagne et la France de l’autre, ont perdu l’essentiel de leur influence (…). Les deux supergrands sont face à face. L’Europe, principal champ clos des rivalités entre les Etats-Unis et l’Union Soviétique, est entrée dans la bipolarisation. (…)

     De toute évidence, chacun des supergrands perçoit mal les intentions de l’autre. Ou bien les exagère. Les Américains ont tendance à imaginer le pire, qu’il s’agisse de la Roumanie, de la Pologne, de la Pologne, de la Hongrie, qu’il s’agisse de la Grèce et de la Turquie, qu’il s’agisse de l’Europe Occidentale. Ils constatent que, partout elle est présente, l’armée rouge donne à l’Union Soviétique l’occasion  de grignoter l’influence des occidentaux, et dont l’empire se crée à l’Est de l’Elbe, qu’il pourrait bien s’étendre à l’ouest, voire le sud, que les Soviétiques ont des intentions expansionnistes qui pas d’inquiéter.»

A Kaspi, Histoire Terminales, Collection C. Quetel, Bordas 1989.